Les yeux jaunes des crocodiles

Les yeux jaunes des crocodiles
Saga Josephine Cortès – Katherine Pancol – Contemporain

« Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c’est la vie. »

  Autant le dire tout de suite ce livre est une petite pépite !

Bon, oui il est long, même très long mais il suffit de prendre son mal en patience car dès les qu’on gratte un peu on y trouve un univers chamboulant !

La plume est très réaliste, c’est saisissant, on a l’impression de vivre l’histoire à coté des personnages. Le vocabulaire employé est parfois rude mais on s’y fait rapidement. Au final c’est comme le patois de chaque région.

Le narrateur utilisé est omniscient, bien que les points de vue évoluent régulièrement l’auteur a voulu appuyer  sur le personnage de Joséphine puisqu’il nous la montre plus que les autres, à mon humble avis. Nous découvrons petit à petit environ une dizaine de personnage qui ont un lien particulier puisqu’ils sont, par sang ou par alliance ou par amour , de la même famille.

Chacun d’eux a un caractère qui lui est propre, on nous présente au fur et à mesure ses points faibles, ses coups de cœurs et surtout ses défauts. Il m’a semblé que c’est ce qui les rendait tellement réels. Aucun d’entre eux n’est tout blanc ou tout noir.

Nous découvrons très vite le personnage de Joséphine Cortès qui nous semble un peu misérable au début. Elle a littéralement été mon personnage coup de cœur bien qu’elle nous soit présenté de façon pathétique. On la voit évoluer tout au long du roman , elle se relève du drame qu’elle a vécu, on comprend sa fragilité. Ce qui m’a le plus touché c’est sa rage de vivre malgré ce qu’elle a endurée.

C’est un personnage plein d’espoir, de rêves et elle nous montre que si l’on y croit assez on peut obtenir de bonnes choses dans sa vie, bien qu’inattendue.

 » J’ai compris que le Bonheur, ce n’est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d’erreurs ni bouger. Le Bonheur c’est d’accepter la lutte, l’effort, le doute, et d’avancer, d’avancer en franchissant chaque obstacle. »

 

Ce qui est génial c’est qu’absolument tout le monde peut trouver dans ce roman un personnage qui lui correspond. Aucun d’eux ne nous laisse de marbre, nos sentiments marchent à cent à l’heure. Il suffit juste d’adhérer à ce monde rustique et on y découvre de la douceur. Je le conseille à toutes les personnes en mal de vivre qui cherche de l’espoir mais aussi à tout le monde en fait !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s